CO'Met

D'Eau et de Lumière

CO’Met vit et respire au rythme de ses événements. Parfois calme, parfois animé de mille feux, sa transparence est mise en valeur par la lumière.

 

La mise en lumière de la résille est une brume ligérienne qui se forme et se dissipe dans un mouvement calme, très lent, quasiment imperceptible. Cette brume ondoie et pétille, des frissons lumineux parcourent la peau de l’objet.

 

Un système multiple retranscrit la pulsation du site, comme autant de partitions jouées alternativement tout au long de l’année. L’expérience de l’événement joué dans la salle commence sur la route et sur le parvis : la lumière signale également le bâtiment au visiteur comme à l’automobiliste. Elle informe, guide et renseigne sur son activité. Lors d’événements exceptionnels, une palpitation particulière anime la mise en lumière. La peau de CO’Met donne à voir les sensations intérieures.

 

En mode veille au cœur de la nuit, la priorité est donnée à la rationalisation de la dépense énergétique.

NATURE DU PROJET

Salle sportive, palais des congrès, parc des expositions, salle de concerts

INTERVENTION

Architectural installation

DATE

Concours remporté en 2017

COMMANDITAIRE

Orléans Métropole     

STATUT

En cours

LIEU

Orléans (FR)

SUPERFICIE

33 000m²

MISE EN LUMIERE

Yann Kersalé, KER YAN
BOA

EQUIPE PROJET

Ferrier Marchetti Studio, Chaix et Morel, Populous, Agence Ter
100 000 000€

MONTANT TRAVAUX

CO'Met

D'Eau et de Lumière

CO’Met vit et respire au rythme de ses événements. Parfois calme, parfois animé de mille feux, sa transparence est mise en valeur par la lumière.

 

La mise en lumière de la résille est une brume ligérienne qui se forme et se dissipe dans un mouvement calme, très lent, quasiment imperceptible. Cette brume ondoie et pétille, des frissons lumineux parcourent la peau de l’objet.

 

Un système multiple retranscrit la pulsation du site, comme autant de partitions jouées alternativement tout au long de l’année. L’expérience de l’événement joué dans la salle commence sur la route et sur le parvis : la lumière signale également le bâtiment au visiteur comme à l’automobiliste. Elle informe, guide et renseigne sur son activité. Lors d’événements exceptionnels, une palpitation particulière anime la mise en lumière. La peau de CO’Met donne à voir les sensations intérieures.

 

En mode veille au cœur de la nuit, la priorité est donnée à la rationalisation de la dépense énergétique.

NATURE DU PROJET

Salle sportive, palais des congrès, parc des expositions, salle de concerts

INTERVENTION

Installation architecturale

DATE

Concours remporté en 2017

COMMANDITAIRE

Orléans Métropole     

STATUT

En cours

LIEU

Orléans (FR)

SUPERFICIE

33 000m²

MISE EN LUMIERE

Yann Kersalé, KER YAN
BOA

EQUIPE PROJET

Ferrier Marchetti Studio, Chaix et Morel, Populous, Agence Ter

MONTANT TRAVAUX

100 000 000€